Recherche

Qu'est ce que la Géo-Anthropologie ? Qu'est-ce que l'anthropologie pluraliste ?


Demain, plus de sexes ! Et si l'on y revenait ?

(Une dystopie, hélas plausible). Mais bien des problèmes surgissent alors, surtout si nous étions obliger d'y faire retour.



(détail amusant : la dernière conférence -sur le ménage- est enregistrée alors que je fais la vaisselle). On entend quelques bruits de robinet à l'occasion, ce qui confirme l'assertion selon laquelle je n'ai pas de machine à laver la vaisselle (mais l'élision involontaire du mot "vaisselle" rend le propos peu compréhensible). En tout cas, ce mode de communication en cours d'action montre bien que la fameuse question du philosophe (d'où venons nous, ou allons nous et qui fait la vaisselle ?) n'a plus lieu d'être.)



(télécharger les documents audio 3Gpp "sexualité 1 à 5", lisibles notamment avec QuickTime Player)

La sexualité -qui n'est pas réductible au genre- se trouve tellement imbriquée dans un dédale de fonctions corporelles, psychiques, sociales et culturelles que s'en débarrasser poserait sans doute plus de problèmes que cela n'en résoudrait.

Mais, demandera-t-on, pourquoi diable soulever la question, puisque nous n'en avons nulle intention !!!!

A voir ! Toute population animale tendant à la prolifération peut être tentée, en termes sociobiologiques, de simplifier et de fonctionnaliser son organisation en réservant la sexualité à quelques "spécialistes" (Reines et "princes fécondateurs" pour les abeilles et les fourmis, ou même les rats-taupes !), et en "libérant" la majorité des individus de tous les tracas afférents.

Par ailleurs les Humains en rajoutent : ils sont enfermés dans une bulle de mots nommée "culture", dont la caractéristique est la recherche d'un idéal englobant toutes les idées, et les structurant "harmonieusement". Or la sexualité est par nature anarchique, violente, débridée, incontrôlable par les pouvoirs globaux. Elle génère en permanence conflits et problèmes entre adultes et entre générations. Bien qu'à la source de toute esthétique, elle se dérobe à l'épurement plasticien, à la sublimation artistique. Emportés dans la passion technologique et son esthétisation froide et transparente, universelle et intime, les Humains modernes peuvent nourrir le secret espoir de dompter la sexualité pour qu'elle ne gêne plus leur vision grandiose du"futur". Il est donc fort possible que nous concoctions -sans vouloir le savoir- une transformation rapide de la sexualité afin d'obtenir un tableau aussi parfait que possible de notre narcissisme d'espèce. La séparation de la "reproduction" (ce mot affreux de l'industrialisme) et des plaisirs copulatoires est déjà une première piste permettant de commencer à envisager une technologisation de la première tout en laissant les seconds à leur erre. Encore que, tous les fantasmes devenant permis "pour tous", l'industrie du sex toy peut aussi en faire son miel. Entre les deux, le "reste" où l'on peut voir apparaître l'enfant est certes une question épineuse, mais des écoles de parentalité (remplaçant avantageusement une parenté toujours conflictuelle et potentiellement vendettaire) y pourvoieront. Toutes ces orientations -surtout liées à un imaginaire sexuel propre au genre...socialisant- sont en cours d'élaboration et de progrès, et l'on peut inférer de leur puissance de fascination que quelques siècles -ou millénaires- suffiront à pousser toute l'humanité dans la voie de la désexualisation presque intégrale, ayant par ailleurs "humanisé" au maximum les bocaux porteurs de nos futurs rejetons.

Ce que ne prévoient pas les partisans (le plus souvent inconscients) de cette mouvance irrésistible, c'est l'immensité et la complexité des problèmes qu'elle soulèvera. Car la sexualité est loin d'être un aspect isolé d'une espèce qui en est littéralement tissée depuis les temps paléontologiques.

Pour en découvrir l'ampleur, nous proposons au lecteur-aditeur d'entrer dans une fable : admettons que nous sommes dès maintenant parvenus à l'état d'asexualité, et que même le plus excitant des sex toys ait été remisé au musée, du seul fait que les "plans cul" ne nous intéressent absolument plus depuis quelques siècles, leur préférant de loin le doux bavardage d'une philia universelle, soutenue par une prospérité technologique et énergétique surabondante (autre idéal indécrottable). Mais imaginons aussi que, brusquement, et pour des causes inconnues, la machinerie reproductrice ne fonctionne plus. Panique chez les sages dirigeants : l'un d'eux propose l'idée géniale de demander aux volontaires d'aller vivre dans une île expérimentale où ils seraient à nouveau obligés d'assumer une sexualité pleinement réveillée (à grands renforts d'injections hormonales pour rappeler nos caractères sexuels inhibés à la surface).

Abandonnons l'auditeur sur le quai de cette île -où nous ne proposerons pas nécessairement à Michel Houellebecq d'intervenir- (puisqu'il semble plutôt partisan d'une angélisation progressive, fût-elle imbibée de bon alcool et vouée au suicide collectif terminal). Et laissons-le découvrir l'immensité des ramifications de tout ordre que ressusciterait en chacun d'entre nous et dans la société le rappel de la sexualité à la vie (dont elle est après tout la création la plus intense). Autrement dit, en sens inverse, incitons-le subrepticement à méditer sur ce que nous perdrions en perdant le sexe, et cela infiniment plus loin que le bout de nos organes facilitant l'union de nos gamètes.

Rappelons tout de même que Freud pensait que celui qui libérerait l'humanité de la sexualité serait accueilli en bienfaiteur . Et demandons en passant à quelque RPJ érudit s'il existe des archives sur l'anecdote racontée par Hegel à propos des réductions jésuites au Paraguay, selon laquelle les révérends pères devaient sonner nuitamment la cloche pour rappeler à leurs Indiens de faire l'amour, tant leur nouvelle condition civilisée -l'idéalisation religieuse n'étant qu'une prémisse de la forme post-moderne technologique- leur avait fait perdre tout goût pour le sexe. Ce pourrait m'être d'une grande utilité pour le scénario d'un roman sur le même thème.

sexualite_1.3gpp sexualité 1.3gpp  (8.13 Mo)
sexualite_2___seduction.3gpp sexualité 2 'séduction.3gpp  (7.94 Mo)
sexualite_3_esthetique.3gpp sexualité 3 esthétique.3gpp  (3.76 Mo)
sexualite_4_le_menage.3gpp sexualité 4 le ménage.3gpp  (1.5 Mo)
sexualite_5__le_menage,_suite_et_fin_.3gpp sexualité 5 (le ménage, suite et fin).3gpp  (6.76 Mo)


Dimanche 11 Janvier 2015 - 18:07
Samedi 16 Janvier 2016 - 19:24
Denis Duclos
Lu 327 fois

Introduction aux sujets principaux/ Introduction to key topics | éléments pour une géo-anthropologie (geo-anthropology) | Théorie de la pluralité/Pluralist Theory | Séminaire " PLURALITE OU DYSTOPIE " (Présent et avenirs alternatifs de la société-monde) | Séminaire "Société-monde" de Comberouger | Eléments du séminaire anthropologie analytique/géoanthropologie (2000-2008) | L'actualité en anthropologie de la société-monde / updates on the anthropology of world-society | Géopolitique et géostratégie | Origines et dynamiques des cultures / origins and dynamics of cultures | Les conversations entre cultures / conversations between cultures | Psychisme et culture | Fonder l'anti-sociologie | Fonder les places du singulier et du familier en sciences humaines / setting up the bases of singularity and familiarity | L'actualité dans les sciences de l'homme et de la société / updates on human and social sciences | Analyses de la "grande crise contemporaine" | tueurs en série, tueurs-suicidants de masse : symptômes du Sociétal | Les "grandes peurs" :symptômes muets de désirs et de besoins humains | Histoire d'un chercheur / a researcher's story | Publications | direction de thèses | textes de D.Duclos traduits du français/ Denis Duclos' Texts translated from French (English, German, Italian, Spanish, | bibliographies des thèmes travaillés par Denis Duclos / bibliographies of subject matters studied by Denis Duclos | le programme de recherche de Denis Duclos au CNRS / Denis Duclos' research program at the CNRS | Projets de manifestations, séminaires, rencontres et colloques | Imaginary dialogues (which could have been real if anyone had responded) | questions et choix philosophiques | Prises de positions, alertes / stands, warnings,whistle blowing | Papers, réflexions, interventions, réactions, propositions... / papers, reflections, reactions, interventions, proposals | Thèmes spécifiques (ecologie, risque) / Specific subjects (ecology, risk) | Essais et Romans de Denis Duclos / Essays and Novels by D.Duclos | Rabelaisiâneries / Rabelaisian jest


Menu